Mozart aimait-il le chocolat viennois ?

Publié le par Lou

âmes romantiques, s'abstenir !



Voici le monument Mozart à Vienne. Un hommage rendu au plus célèbre compositeur de tous les temps. Mozart l'autrichien est acclamé quotidiennement par les Viennois. Et comment !


Mozart sur les tablettes de chocolat, Mozart sur les boîtes d'allumettes, Mozart sur les tasses à thé, Mozart made in China, Mozart en graisse végétale hydrogénée, Mozart promoteur des industries textiles et agro-alimentaires, Mozart en plaquette, en escargot, en orangette, Mozart en dérivé amoindri du Sacher-torter, Mozart en sandwich, Mozart en parapluie ou en sac poubelle,


Mozart, emblème de la musique, honoré par ses fils, est à présent titulaire du BTS tourisme option attrape-couillon.




Pour information, Wolfgang Amadeus Mozart, musicien né à Salzbourg en 1756 et mort dans la capitale autrichienne en 1791, a été enterré par les Viennois dans la fosse commune...


Cela a été étouffé par le chocolat qui porte son nom.


D'ailleurs, il l'a mis en musique. Ecoutez plutôt... link


Publié dans Culture

Commenter cet article

Alonweg 20/12/2008 13:59

D´accord, il y en a marre de l´attrappe touriste...mais n´exagérez pas, justement, les monuments....cést pour essayer de se faire pardonner la fosse commune, et si il est ainsi honorer, c´est avant tout pour ses compositions, plus que connues ! Vous pouvez trouver a Vienne presque autant de concerts que de souvenirs pour touristes.
En plus, ils sont bons, ces chocolats :)

Anonyme 24/09/2008 10:23

Ainsi va le monde, de nos jours !
Vous savez être remarquablement cynique, et de telles dispositions ne sont pas négligeables, surtout lorsqu'il s'agit de dénoncer de tels blasphèmes !
Heureusement qu'il existe encore de tels "gardiens culturels" tels que vous-même, pour s'opposer à la Grande Pandémie de désinformation qui nous touche(ra) au cours de ce XXIème siècle.
Le tourisme est un mode très efficace pour engendrer du profit, mais à quel prix ! Et c'est alors que viennent inévitablement les dérives... dont tu fais une habile description...
Qu'il s'agisse de grands personnages viennois tels que Mozart, ce genre de phénomène est présent un peu partout, histoire d'agrémenter de manière "plus ou moins originale", s'il est correct de l'exprimer ainsi, la postérité de ces individus (cf : le cas du Pape Jean-Paul II, mort bien plus récemment, est présent dans l'esprit de nombreuses personnes sous forme de divers gadgets...)
C'est à mourir de rire, ou de larmes, au choix... Vaudrait peut-être mieux le prendre avec humour... Quel cirque !!
En tout cas, si l'on s'engage dans une vie artistique ou qui nous amène à devenir célèbre dune quelconque façon, on sait maintenant quel peut être notre avenir posthume ! Hécatombe d'outre-tombe.

Concentrons-nous alors à préserver la véritable mémoire des Grands Hommes...
Ainsi soit-il.

Diogène 19/09/2008 11:11

Ah ah !! génial ton petit article !! Et oui vive le tourisme commercial et le goût démesuré du profit de ce magnifique XXI siècle ! Vraiment Lou ton article m'a fait beaucoup rire !

Lou 19/09/2008 19:50



Le pire, c'est que ce pauvre Mozart n'est pas le seul à s'être transformé en produit de consommation touristique. Un autre que les Viennois n'ont pas raté, c'est Gustav Klimt : tu peux te faire
tout un trousseau : assiettes, petites cuillères, serviettes en papier...
C'est pareil aussi pour Sissi. Vive le commerce !