Rencontre avec un incunable

Publié le par Lou


Bible-gutenberg-1440-1514-BU-Vilnius.jpgLa Bible de Gutenberg, premier livre imprimé (1440-1514)

Bibliothèque Universitaire de Vilnius (Lituanie)


Je me rappellerai aujourd'hui avoir vu un incunable datant de 1499, date limite, semble-t-il, pour qu'un livre imprimé entre dans cette catégorie. Un jeune et charmant conservateur de la Bibliothèque Universitaire, qui a admirablement illustré son cours sur le patrimoine écrit avec un bel échantillon du fonds ancien, a sorti de nulle part ce trésor intellectuel vivant. Il s'agissait d'un livre religieux très illustré, racontant la passion du Christ. Fait rare, la première page comportait un ex-libris à l'encre rouge.
La BU ne possède que deux incunables. Les BU en principe conservent très peu voire pas de fonds ancien, contrairement aux Bibliothèques Municipales qui sont aujourd'hui le dépositaire des livres confisqués à la Révolution. La Bibliothèque Municipale de Besançon est une des plus riches en fonds ancien car elle occupe la troisième place après la Bibliothèque Nationale et La Bibliothèque Municipale de Lyon, avec près de 2500 incunables... Les incunables ne sont donc spécialement rares, seulement ils sont très précieux : sur certains sites de collectionneurs, on peut s'en procurer un pour la modique somme de quinze mille euros.
Toucher des yeux un incunable, c'est un instant... presque religieux.




incunable.jpg

Publié dans Culture

Commenter cet article

BiblioMuffin 05/12/2007 20:10

Je me souviens de l'avoir vu, ce livre, lorsqu'il m'a fait visiter le fonds ancien pendant mon stage...à moins que ce ne soit le deuxième !
(pour info: la bible de l'ami Gutenberg comporte 42 lignes, c'est pourquoi, entre gens snobs, on parle de la "B42", dixit mon prof d'hitoire du livre qui n'est pas snob, pourtant)

françoise 05/12/2007 16:19

Certaines rencontres ne sont pas celles auxquelles on s'attend, celle-ci est particulièrement riche, belle et finalement pleine de poésie. Merci pour ce texte clair et instructif.